Pétition


Lien sur la pétition


La coupure de la RD 531… Ce sont les usagers qui en parlent le mieux !

Petit florilège de commentaires, à lire sur le site de la pétition en ligne :

« Il n’y a eu aucune concertation au préalable avec les habitants d’Engins et les habitants du Vercors ».

« La période des vacances scolaires est la plus propice aux travaux pour déranger le moins de personnes possible […]. Les touristes peuvent passer par St Nizier. Ils ne sont plus à 20 minutes près après un voyage de quelques heures, et n’auront à le faire que deux fois durant leurs vacances. »

« Je travaille à Sassenage et habite à Lans… À quelle heure vont aller mes enfants à la garderie pour que je puisse arriver au travail à l’heure ? »

« Outre la surcharge de la route de St Nizier, cela signifie pour les usagers qui vont à Sassenage ou vers Noyarey un allongement important du temps de trajet et, pour ceux qui utilisent les TC, l’impossibilité de prendre des correspondances ou d’être à l’heure pour un poste commençant à 8 h. »

« J’emprunte cette route 4 jours par semaine pour me rendre au travail. Mes horaires sont contraints par les horaires de crèche de mon enfant. Le détour par Saint-Nizier me fera perdre 30 à 45 mn par jour à prendre sur mon temps de travail… Cela n’est pas envisageable sur 6 semaines ! «

« Il est hors de question que mon fils emprunte la route des Ayettes avec le danger qu’elle comporte. Ils sont complètement inconscients du danger qu’ils font courir à nos enfants ! »

« Je travaille à Sassenage et je prends cette route tous les jours. Je ne suis pas la seule dans ce cas-là. La population du plateau serait moins importante que les touristes ? Pourtant, sans cette population sédentaire, le plateau ne serait pas ce qu’il est ! J’ai comme le sentiment qu’on inverse les priorités dans cette affaire ! »

« Cette pétition est légitime, car elle n’est pas contre les travaux, mais pour une réflexion sur une mise en place intelligente des travaux hors période scolaire ».

« Je signe car je travaille en tant qu’artisan sur le plateau (70 % de ma clientèle) et ferme en août. »

« La « solution » que vous proposez pour scolariser les enfants d’Engins (mise en service à grands frais de la « route » des Ayettes), n’est pas la seule. Il en existe d’autres beaucoup plus réalistes (réalisation d’un télésiège au Pas du Curé, transport des enfants par drone, tunnel sous le chantier, enseignement par hologramme, etc.), et même d’autres complètement farfelues et irréalisables, comme par exemple de programmer le chantier pendant les vacances scolaires… »

« Une fermeture totale au mois d’août impacterait moins les personnes habitant le plateau, sachant que les touristes ont d’autres voies et plus de temps pour rejoindre nos montagnes. »

« Il n’est pas normal de demander aux collégiens d’augmenter ainsi leur temps de trajet et donc leur journée de travail. Le risque de difficulté scolaire est accentué. »

« Même si l’accès au plateau du Vercors devait prendre plus de temps en empruntant un itinéraire via Saint-Nizier et les gorges de la Bourne, cela n’hypothéquerait en rien la vie économique locale apportée par l’activité touristique saisonnière. […] Alors, que chacun garde raison afin de valider un projet de chantier qui tienne compte des réalités locales, tant de sécurité que de respect de la vie de chacun. »

« Résident à Sassenage et travaillant sur Villard de Lans, j’emprunte quotidiennement la RD531. L’activité des entreprises est très largement ralentie, voire stoppée pour fermeture durant le mois d’août, pourquoi choisir les mois de septembre et d’octobre pour ce type d’opération ? L’argument touristique ne tient pas. »

« N’oubliez pas que ce ne sont pas les touristes qui élisent les élus du plateau… »

« Habitant Lans et travaillant à Veurey Voroise, le détour par St Nizier le matin et le soir fait passer mon trajet aller de 27 à 45 km, et avec la circulation de 30 min à 1h. »

« Je suis scandalisé par l’information très tardive des communes concernées. »