Pourquoi


Via 531 : c’est quoi ?

Via 531 est un collectif d’usagers de la RD 531 entre Sassenage, Engins et Lans-en-Vercors. Il a été créé en mars 2017, en réaction à l’absence de concertation pour organiser le chantier de sécurisation de la route que le Département de l’Isère a prévu d’engager en septembre/octobre 2017 dans les gorges d’Engins.
À l’origine de ce collectif, des parents d’élèves d’Engins qui ont appris l’existence de ce projet par hasard. L’agenda officiel prévoyait en effet d’attendre le 15 mai pour le rendre public… et informer la population que l’ouverture du chantier avait été fixée le jour même de la rentrée scolaire, le 4 septembre.
Le collectif Via 531 ne s’oppose pas à la réalisation de ces travaux. Mais nous pensons qu’il est toujours préférable d’adapter un chantier aux usages de la route, et non l’inverse.

Comment se présente ce chantier ?

D’après les informations fournies par le Département de l’Isère lors de la réunion publique du 24 mars dernier (CR ici) , organisée par Via 531 à Engins, des travaux de sécurisation de la RD 531 doivent être entrepris entre Engins et Lans-en-Vercors. Il est ainsi prévu de fermer la route pendant 6 semaines, du 4 septembre au 13 octobre 2017. Une seconde phase de travaux est prévue en 2018.
Ce chantier est à l’étude depuis 2014. Le calendrier des travaux 2017 a été voté à l’unanimité le 9 février 2017 par un comité de suivi qui réunit les maires des communes concernées. Aucun représentant d’usager n’était présent.
Le Département nous a assurés que la possibilité d’ouvrir la circulation le matin et le soir était à l’étude. Mais, d’après eux, ces ouvertures seront incertaines pendant les 4 premières semaines, car soumises aux aléas du chantier (tirs de mines, chutes de blocs, etc.).
Un itinéraire de secours doit donc être aménagé à grands frais par la piste forestière des Ayettes, qui relie Engins à Saint-Nizier. Il sera ouvert aux personnes devant absolument se rendre à Engins depuis le Plateau, et vice-versa (soins à domicile, contraintes spécifiques, etc.). Il est également prévu d’y faire passer des minibus scolaires pour transporter les collégiens/lycéens d’Engins scolarisés à Villard-de-Lans (40 enfants cette année).

Pourquoi Via 531 s’oppose au passage des transports scolaires par la route des Ayettes ?

Quels que soient les travaux d’aménagement qu’on y fera, cet itinéraire soulève de sérieux problèmes pour le transport d’enfants :
– Sécurité : outre de nombreux passages pentus et en dévers, la piste des Ayettes franchit une falaise par une rampe étroite, raide (20 % sur 160 mètres), dangereuse (précipice, où un véhicule est déjà tombé) et régulièrement encombrée par les chutes d’arbres et de rochers. Sous prétexte de sécuriser la RD 531, comment peut-on imaginer faire passer des enfants en minibus par un itinéraire aussi exposé ? Les recommandations techniques appliquées aux routes en relief difficile déconseillent d’ailleurs, pour des raisons de sécurité, de dépasser 10 % de pente (Source ministère de l’Équipement/Setra, 1994).
– Durée du trajet : le temps de transport scolaire sera fortement rallongé (1 h le matin + 1 h le soir.). Il dépassera la limite communément admise par l’ensemble des acteurs éducatifs de 1h30 par jour.

Pour mieux se rendre compte, embarquez dans un 4 x 4 à la descente et à la montée !

Que proposons-nous ?

Nous demandons que les travaux qui nécessitent ou qui risquent d’entraîner la fermeture totale de la route soient effectués hors période scolaire. Ce choix supprimerait plusieurs inconvénients majeurs générés par une fermeture totale de la route en septembre. Il avantagerait tous les usagers, y compris les habitants des autres communes du Plateau, puisque près de 2 000 personnes travaillent ou étudient dans l’agglomération grenobloise :

– Il résout de fait le problème des transports scolaires et évite des travaux coûteux sur la piste des Ayettes.
– La piste des Ayettes peut être aménagée à minima pour les personnes n’ayant pas d’autre solution, avec une circulation organisée en conséquence (petit véhicule, passage réglementé, transport 4×4 à la demande, etc.).
– En cas de fermeture totale de la route, le trafic de la RD 531 (6 000 véhicules/jour) se reportera sur la RD 106, via Saint-Nizier (3 400 v/j). En septembre, cette circulation se concentrera sur les pointes du matin et du soir, avec des nuisances décuplées pour les communes traversées, de Lans-en-Vercors jusqu’à l’agglomération grenobloise. Ce phénomène est largement atténué en été : même si, d’après le Département, la circulation est plus importante (+ 30 %), elle est répartie sur toute la journée.
– Une coupure estivale aura moins d’impact sur l’économie, car de nombreuses entreprises du Plateau, ou qui montent travailler sur le Plateau, prennent leurs congés en été. Il en va de même pour les usagers locaux.
– Pour l’entreprise chargée des travaux, ne pas avoir à gérer d’hypothétiques créneaux d’ouverture matin et soir est un gain d’efficacité évident. C’est l’assurance d’un chantier plus court.
– Dans tous les cas, l’accès touristique au Plateau est assuré par Saint-Nizier et les gorges de la Bourne. Le détour que devront faire certains touristes n’est pas une contrainte insurmontable lorsqu’on est en vacances.